17/09/2019   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
Alimentation du chiot : quelques conseils pratiques

Alimentation du chiot : quelques conseils pratiques

Qu’est-ce qu’un chiot ? Un chien en devenir !
Mais, en dépit de sa petite taille, il suffit simplement de respecter ses besoins nutritionnels. 
Il convient donc d’assurer sa croissance optimale, afin de lui garantir une future bonne santé dénuée de désagréments.
Si votre jeune pensionnaire provient d’un élevage il a bénéficié d’une alimentation spécifique. 
Sans doute allez-vous modifier son alimentation. Toutefois, veillez à ne pas la changer brutalement au risque d’engendrer des troubles digestifs se manifestant, le plus souvent, par des diarrhées.
Aussi, est-il recommandé de procéder à une transition alimentaire permettant à la flore intestinale de s'adapter au nouvel aliment. 
Rien de plus simple. Il suffit de mélanger les aliments des 2 régimes pendant 1 semaine. Vous augmentez alors les quantités du nouvel régime en réduisant dans le même rapport celles de l'ancien. 
Vous pouvez compléter cette transition avec un complément alimentaire spécifique aux troubles digestifs.
Toutefois, retenez que votre chiot doit recevoir une alimentation de croissance jusqu'à ce qu'il atteigne 90% de son poids d'adulte.

Règles principales mais simples à respecter

Le rythme :
Il est impératif de respecter des heures fixes et au même endroit pour les repas. Bien entendu, les déplacements rares peuvent être tolérés.
Jusqu'à 5 mois, il peut lui être donnés jusqu’à 3 repas quotidiens.
De 6 et 15 mois, vous pouvez réduire à 2 repas par jour, la croissance se stabilisant alors.
A l'âge adulte, vous pouvez continuer ses 2 rations quotidiennes, cette périodicité facilitant la digestion.
Les quantités :
Elles varient selon l'âge ou du poids du chien. Mais généralement, elles sont indiquées sur l'emballage de l’aliment.
Il convient malgré tout de contrôler régulièrement son poids (tous les 8 à 15 jours) pour surveiller sa croissance. Vous pouvez, bien entendu procéder à une courbe plus précise de sa croissance.
S'il a tendance à grossir ou s'il est stérilisé avant ce stade, il convient alors de réduire son alimentation. Mais votre vétérinaire est seul habilité de vous prodiguer des conseils en ce cas.
Les modalités à imposer :
Pas plus que votre chien adulte, votre chiot ne doit pas manger à la même table que vous, même s’il est « pourtant si mignon et fait de la peine » c’est bien connu !
De petits écarts peuvent rapidement favoriser l'obésité et des troubles de la hiérarchie.
Vous devez faire manger votre chiot après vous, sans le regarder. Sa gamelle sera placée dans un endroit calme et vous devez l'habituer à ce que vous vous approchiez de la gamelle et la retiriez sans qu'il ne vous menace ou ne vous agresse.
Il doit manger en 15 à 20 minutes maximum, si au bout de ce laps de temps il n'a toujours pas fini sa gamelle, vous devez lui retirer. Vous lui donnerez le reste de sa ration lors de son prochain repas.
Vous pouvez essayer de mettre en place un rituel d’obéissance avant les repas : par exemple, apprenez à votre chiot à s’asseoir.
Au début, le terme « Assis » doit être accompagné des gestes adéquats : appuyez par exemple sur sa croupe en même temps que vous dites « assis » pour l’inciter à s’asseoir. Autre technique, tenez-vous derrière le chiot et proposez-lui une friandise en gardant la main au-dessus de sa tête tout en disant « assis ». Le chiot lève normalement la tête pour suivre la croquette et finit par s’asseoir.
Dès que votre chiot se comporte comme vous le souhaitez, dites-lui « Oui » d’un ton chaleureux et enthousiaste en n'oubliant pas les caresses et/ou une récompense.

Règles élémentaires...mais également à respecter !

Pour conserver les aliments :
Les croquettes se conservent bien à condition de bien refermer le sac après usage, de le conserver dans un endroit sec à l'abri de la chaleur. Le goût de l'aliment sera mieux préservé. Des boites de stockage vous faciliteront la vie pour une bonne conservation des croquettes de votre chien.
Les aliments en boîte, une fois ouverts, se conservent 2 jours au réfrigérateur avec un couvercle hermétique. Certains chiots n'apprécient pas une alimentation trop froide : il faudra donc sortir la boîte une demi-heure avant le repas. 
Assurer ses besoins en boisson :
Vous devez laisser à votre chiot de l'eau propre et fraîche à disposition en permanence. Elle devra être changée tous les jours.
Il est très important que votre chiot boive régulièrement et suffisamment car, comme les enfants, il se déshydrate vite, surtout l'été. Les reins du chiot ne sont pas aussi efficaces que ceux de l'adulte, il doit donc boire beaucoup et uriner aussi souvent.
Lui faire pratiquer des exercices physiques :
Comme votre chiot est en croissance, il doit avoir un exercice physique modéré et régulier. Un effort trop long ou trop important, tout comme un manque d'exercice sont nuisibles à sa croissance. Voici tous nos accessoires pour un chien sportif !
Surveiller le remplacement des dents :
Dès l'âge de 4 mois, les dents de lait doivent être remplacées par ses dents définitives. L’absorption des croquettes peut alors être pénible, les gencives étant douloureuses. Vous devez en tenir compte quant à la durée plus importante du repas. Ceci dit, cette période de substitution se termine vers 7 mois.
A savoir : Vous constaterez que votre chiot peut souffrir d’un hoquet récurrent. Cette réaction, normale, disparaît avec l’âge, n’impliquant aucunement son alimentation.
Si vous respectez ces quelques précautions de base, vous donnez toutes ses chances de santé et longue vie à votre chiot. Croyez-moi, il vous en sera reconnaissant !

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Elise
Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook