Arrivée de l’oiseau : Préparez son installation

Arrivée de l’oiseau : Préparez son installation

Le transport

Renseignez-vous auprès de l’animalerie, l’éleveur ou le particulier qui va vous vendre l’oiseau, si une boite de transport est prévue. Les animaleries et les éleveurs donnent souvent une petite cage en carton ou en bois mais c’est moins sûr pour le particulier. S’il n’en a pas à vous en donner, munissez-vous d’une cage adéquate. Le transport doit se faire dans le calme et sans trop de secousses pour l’oiseau. N’oubliez pas qu’il est arraché à sa famille et qu’il quitte un endroit qu’il a toujours connu. Il va arriver dans un nouveau monde et avoir de nouvelles perceptions. Il faut donc le ménager et en particulier pendant le transport pour ne pas lui créer de stress supplémentaire.

Préparez la cage avant son arrivée

Le matériel pour l’accueillir doit être paré avant son arrivée. Vous ne devez pas le laisser dans sa cage de transport trop longtemps. Alors installez sa cage à son emplacement définitif et préparez tous les accessoires avant d’aller chercher l’oiseau. Ça évitera ainsi trop de manipulations périlleuses une fois qu’il sera là.

Faites entrer l’oiseau dans sa cage

Si vous le pouvez, placez directement la boite de transport dans la cage avant de l’ouvrir. Ça peut vous éviter de longues minutes passées à essayer de rattraper l’oiseau qui s’est envolé ! Si vous ne pouvez pas mettre la boite de transport dans la cage, placez l’orifice au plus près de la porte de la cage. Avant toute chose, pensez aussi à bien fermer les fenêtres et les portes de votre logement ! Pas de chat ou de chien à l’horizon sinon l’oiseau envolé pourrait faire un parfait quatre heures pour le minet !

Laissez le tranquille

Même si ça vous titille d’aller le voir et d’entrer en contact avec lui, il est plus sage de laisser votre oiseau prend ses repères, s’habituer à votre présence et à son nouvel environnement. Alors évitez de trop l’approcher les premiers jours. Il prendra ses marques petit à petit.

Nourrissez-le

Toujours dans le calme. Pas besoin de l’affoler en faisant de grands gestes. Les oiseaux sont craintifs et ne comprendraient pas votre brusquerie. Parlez-lui doucement lorsque vous allez lui donner de la nourriture. Il sera plus calme, vous gagnerez sa confiance et le rassurerez.

L’alimentation

Essayez de conserver la même alimentation que chez l’éleveur ou l’animalerie. Le transit des oiseaux est fragile et assimile mal les changements d’aliments. Alors laissez-lui le temps de s’habituer à son environnement avant de changer aussi sa nourriture. Demandez à l’animalerie ou l’éleveur de vous donner la marque de la nourriture qu’ils ont employée. Petit à petit, faites la transition avec votre nourriture. Choisissez toujours des aliments adaptés à votre oiseau.

Et si vous avez d’autres oiseaux

Si vous possédez déjà d’autres oiseaux, il faut que vous établissiez une période de quarantaine. Pour quelles raisons ? Si vous mettez vos oiseaux en contact avec le nouvel arrivant et que ce dernier porte des germes, il va les transmettre à vos oiseaux. Et inversement ! Alors laissez une période de 2 semaines avant de les mettre en contact. Vous éviterez ainsi des visites chez le vétérinaire ! De plus, votre nouveau protégé pourrait avoir subi trop de stress durant le transport et le mettre en contact avec d’autres oiseaux pourrait accentuer encore le stress. Laissez le s’habituer tranquillement à tous ces changements et observez son état de santé pour voir si tout se passe bien.

Un petit bilan de santé ?

Il peut être bon d’aller consulter un vétérinaire à l’arrivée de votre nouvel oiseau. Il pourra regarder s’il n’a pas de parasites ou encore besoin d’une vermifugation. Le vétérinaire vous conseillera au mieux pour que votre animal reste en bonne santé !

Commentaires

Pas encore de commentaires.