L’enfant et le chat

L’enfant et le chat

C’est une source d’apaisement

Le chat a un côté rassurant avec son ronronnement et son regard doux et serein. Le fait de caresser un chat permet de réduire les battements de notre cœur et fait descendre la pression artérielle. Un chat sera un confident pour votre enfant face aux petites misères de sa vie. Il viendra lui parler doucement et chercher le réconfort auprès de son animal. Il est joueur et aime qu’on s’occupe de lui. A vous d’apprendre à votre enfant à jouer avec le chat en utilisant des jouets qui permettront d’éviter les coups de griffe. Une ficelle avec un bouchon feront amplement l’affaire pour amuser le minet !

Le chat et les responsabilités

L’enfant aura en charge de s’occuper d’une partie des soins du chat. Par exemple, veillez à ce que le chat ait toujours un bol d’eau fraîche ou le brossage de son pelage. Il faut choisir des responsabilités qui ne seront pas écrasantes pour l’enfant et qui pourront lui permettre de prendre conscience que le chat est un être vivant qui a besoin qu’on s’occupe de lui. Faites un roulement dans la réalisation des tâches pour que ça ne devienne pas une corvée et que ça reste un plaisir pour l’enfant.

Chacun chez soi !

L’enfant doit comprendre que le chat a son espace de repos ou de nourriture et qu’il n’a pas le droit de venir le déranger lorsqu’il dort, se repose ou mange. Le chat n’aime pas être brusqué et aime pouvoir profiter de moments de calme. Il est indispensable de lui permettre de trouver ces moments de quiétude sans que l’enfant vienne les perturber. Inversement, le chat ne doit pas venir dans la chambre de l’enfant. Chacun a droit à son espace personnel !

Des règles de base

Pour une bonne cohabitation, il faut établir des règles de base avec votre enfant. On ne tire pas la queue du chat ! On ne lui fait pas peur par des cris brusques et stridents. Le chat peut réagir vivement et griffer l’enfant pour se défendre d’une éventuelle menace. L’enfant doit comprendre que le chat est un être qui réagit aux changements brutaux et qui se sentira affolé s’il se sent menacé. Evitez de les laisser à deux tant que l’enfant n’est pas encore capable d’agir sans brusquerie et traiter le chat avec respect.

Commentaires

Pas encore de commentaires.