18/11/2018   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
Quelles précautions alimentaires prendre pour ses poissons

Quelles précautions alimentaires prendre pour ses poissons

Les poissons peuvent être herbivores, carnivores ou même omnivores. Selon leur classement et leurs besoins spécifiques en nutriments varient (protides, lipides, glucides).

Il convient alors d'effectuer le bon choix, une mauvaise alimentation pouvant générer maladies et mortalité dans votre bel aquarium. En conséquence, règle élémentaire, veiller à l'excès de graisse !

En effet, il est fréquemment constaté que certains poissons s'arrondissent, signe que le foie entre autre, est envahi par une graisse blanchâtre rendant votre compagnon sensibles aux affections parasitaires, bactériennes et mycosiques.

Ce phénomène peut être évité en distribuant une nourriture appauvrie en graisse (inférieur à 5%). Par ailleurs, la distribution hebdomadaire est à privilégier, obligeant vos locataires à se raisonner.

Par ailleurs, il faut veiller à ne pas entretenir un déséquilibre en acides gras (saturés/insaturés) souvent causé par un rancissement des aliments. Pour éviter ce risque, il est primordiale de ne pas dépasser les dates de péremptions des aliments (même congelés).


L'excès de glucides est également néfaste

Un régime pauvre en glucides et riche en protides est recommandé pour les carnivores afin d'éviter leur affaiblissement et les sur-infections parfois létales.
Il est souvent constaté que ces glucides en excès stagnent dans l'aquarium permettant le développement des bactéries en raison de la  souillure de l'eau.

Les carences en vitamines sont également préjudiciables à une saine alimentation et à l'équilibre de vos poissons. L'alimentation ménagère en est souvent la cause car mal dosée, mal équilibrée.

Affaiblissement se traduisant par une lenteur chronique, une décoloration ou l'apparition de couleurs foncées sont les premiers symptômes de cette carence pouvant conduire à des maladies bactériennes.

Pour y pallier, il convient de supplémenter en vitamines et de respecter les dates de péremption des aliments, les vitamines se détruisant très rapidement.

Par ailleurs, la distribution d'une alimentation pour poissons de qualité et adaptée est indispensable pour prémunir au mieux vos protégés.

Cajoler ses protégés

Vous pouvez également leur distribuer des tubifex (vers bruns) ou/et des vers de vase (vers rouges) dont il raffolent mais avec parcimonie toutefois.

En effet, il est fréquemment constaté que les vers de vase accumulent des substances toxiques susceptibles d'entraîner entérites ou maladies impactant sérieusement les organes et pouvant être fatales.

Veillez alors à trier animaux vivants et morts, éliminant ces derniers porteurs de bactéries ou de parasites parfois mortels. 

La solution du congelé ?

Les risques de transmission de maladies sont nuls si le congelé est de qualité.
Cependant, une durée de conservation trop longue ou une décongélation trop rapide ou trop lente des aliments peut également véhiculer une entérite chronique. Le refus de nourriture, un amaigrissement sont alors les symptômes d'une mort imminente.

Par ailleurs,ces aliments, même congelés, s'altèrent et perdent leurs qualités nutritionnelles, entraînant des carences en vitamines et lipides d'une altération très rapide.

Si vous respectez ces quelques consignes d’alimentation vous préserverez vos poissons de manière optimale contre les risques de maladie !

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook