25/04/2019   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
Comment aménager et entretenir un terrarium pour serpent

Comment aménager et entretenir un terrarium pour serpent

Le serpent n'est pas un reptile comme les autres et en détenir un chez soi n'est pas chose évidente, nécessitant équipements et organisation particuliers.

Il existe un grand nombre d’espèces de cet animal à sang froid. Aussi, à reptile particulier correspond un terrarium tout aussi particulier.

Mais qu'a t'il de particulier et comment l'aménager et l'entretenir ? 

Quelles espèces ? Quelles doivent être ses dimensions ? Doit il comporter des plantes ? Quelle est la température idéale ?

Autant de questions à connaître et surtout à maîtriser avant de vous lancer dans l'aventure.

Le terrarium idéal 

Suivant le serpent choisi vous devrez opter pour un terrarium de dimensions plus ou moins importantes et, bien entendu, des options plus ou moins conséquentes.

En effet, ces dernières revêtent également une grande importance selon le type de serpent, à savoir :

Pour le serpent terrestre

Ne vivant qu’exceptionnellement dans les branches ou les arbres, il évolue principalement sur un sol sec parsemé de roches et caches.

Afin d'aménager son environnement, le terrarium doit être plus large que long pour y introduire des objets de textures et de hauteurs variées pour y aménager ses caches aux quatre coins.

Serpents fouisseurs

Encore plus vrai pour celui-ci qui se cache par plaisir et par nature, pour dormir et...se reproduire mais excelle à se cacher dans la terre.

En fait, nombreux spécimens de ce type de serpent sont tenus de se cacher dans la terre en raison de leur peau et leurs yeux très fragiles.

A cette fin, l'épaisseur d'un substrat d'excellente qualité doit être très importante. Par contre, inutile d'agrémenter le terrarium de plantes ou branches s'avérant parfaitement inutiles.

Serpents arboricoles ou semi-arboricoles

A l'inverse du terrestre, ils vivent en quasi permanence dans les arbres, peu importe la hauteur.

En ce cas, plus le terrarium est placé haut, ou très haut, mieux cela vaut pour cette espèce, la seule condition étant d'y introduire de nombreuses branches, survivance de leur milieu naturel.

Mais certaines espèces, les semi-arboricoles, conjuguent les airs et le plancher des vaches (enfin des serpents !).

Ceux-ci se déplacent aussi facilement dans les branches ou arbres qu'au sol.

En conséquence de quoi, vous devrez mettre à leur disposition un grand terrarium alternant branches touffues et sol parsemé de roches et jonché d'un substrat dense et de grande qualité pour leurs déplacements.

Pour résumer côté dimensions, il faut prendre en compte que la taille standard est évaluée à 110 cm de longueur pour une largeur de 60 cm et 60 cm de hauteur, en tenant compte des écarts en cas de serpent arboricole, par exemple, en portant plus d'intérêt sur la hauteur.

Les autres éléments

Si le terrarium varie en fonction de l'espèce de serpent élevée, il en va de même pour son aménagement. 

La structure du terrarium peut être alors en bois ou, pour plus de sûreté, en métal.

Il faut toutefois veiller à ce qu'une paroi au moins revêt du verre assurant une face transparente.

Par ailleurs, si vous souhaitez lui assurer une aération pour le renouvellement de l’air, il faut malgré tout veiller à ce que votre serpent ne s’échappe pas.

Concernant l’aménagement intérieur, il est conseillé d'y introduire reliefs, plantations, des branches à différentes hauteurs et de plusieurs textures, des bassins et caches rassurant votre pensionnaire.

Il convient de préférer le substrat au sable que votre serpent risque d’ingurgiter posant de graves problèmes de santé.

Et le climat dans le terrarium ?

Le terrarium doit reproduire l'environnement naturel à travers les conditions climatiques, le chauffage et la température.

Si toutes les espèces de serpents n’ont pas les mêmes besoins concernant la température, il est malgré tout, indispensable d’installer des zones chaudes et des zones plus froides pour l'ensemble des espèces.

Cette répartition est indispensable à la régulation de leur température corporelle. Il suffit alors de placer un point de chauffage dans un seul endroit du terrarium, rochers et caches assurant l'ombre nécessaire dans les autres coins.

Associée à l'installation de thermomètres à ces différents endroits vous restituez ainsi son habitat et son environnement naturels. Sachez, à ce titre, que la température idéale si situe entre 25°C à 31°C le jour et entre 21°C et 23°C la nuit.

La lumière, rien que la lumière...mais adaptée

L'éclairage de son terrarium sera spécifique, la lumière étant aussi indispensable à son développement qu'à son confort que le chauffage.

Si elle favorable à son métabolisme, elle est indispensable à sa reproduction à fonctionner sous forme de cycle. 

Divers système d’éclairage coexistent comme les lampes à ultraviolets dispensant UVA ou UVB.

Petit conseil. A l’instar du chauffage, les lampes doivent être éloignées de l'animal, de préférence en haut du terrarium évitant ainsi les inévitables risques de brûlures.

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook