22/05/2018   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
Parasites externes des rongeurs et lapins

Parasites externes des rongeurs et lapins

Fréquentes chez le rongeur et le lapin, les maladies dermatologiques peuvent être dues aux parasites. Elles entraînent généralement de fortes démangeaisons précédant la chute des poils pour ne citer que ces seuls symptômes. 

Principales affections parasitaires touchant rongeurs et lapins

La teigne est due à des champignons. Malheureusement, celle-ci est fréquemment transmise par l'homme ou d'autres animaux comme le chien ou le chat par exemple.

Celle-ci se manifeste par des dépilations circulaires, érythémateuses, avec squames et croûtes laissant place à un cortège de lésions sur la tête et affectant rapidement oreilles, museau, contour des yeux.

Si cette affection n’est pas prurigineuse, des lésions cutanées accompagnées de violentes démangeaisons peuvent apparaître en cas de surinfection bactérienne.

Concernant la gale, il en existe plusieurs types chez les rongeurs et les lapins.

Chez le cobaye, nous aurons à faire au Trixacarus caviae, acarien le plus souvent responsable de cette pathologie.

La démodécie est due à un acarien (le demodexqui se nourrit du follicule pileux. Dans ce cas, le rongeur présente une perte de poils non prurigineuse.

Chez le lapin, la gale auriculaire est le plus fréquemment due à l’acarien Psoroptes cuniculi. Elle se détecte aux secouements de la tête et la production d’un important cérumen jaunâtre. Elle affecte en général les deux oreilles. Si elle se caractérise par l’apparition d’un torticolis, elle peut engendrer une otite moyenne. Ces symptômes peuvent, à terme, s’étendre au cou et à l’ensemble du corps.

Les lapins et cobayes sont souvent atteints par des puces spécifiques transmises, le plus souvent, par les chiens et les chats.

Celles-ci provoquent des démangeaisons entraînant des plaies de grattage. Si une surinfection bactérienne apparaît, elle s'accompagne de pustules et croûtes.

Si les poux sont responsables de démangeaisons, d’une alopécie et de croûtes, ils entraînent rarement une réelle affection dermatologique. Cependant, des lentes seront alors constatées à la base des poils.

La principale affection parasitaire du lapin, l’encéphalitozoonose, est due à un protozoaire l'Encephalitozoon cuniculi. Celle-ci provient généralement d'une transmission aux lapereaux par la mère via le lait, les urines voire le sang.

Ils sont donc contaminés dès leur jeune âge et peuvent demeurer porteurs "sains" durant plusieurs années. En conséquence, cette affection est particulièrement constatée chez les animaux âgés.

Ils souffriront alors de troubles neurologiques (perte d’équilibre, tête penchée.…), et peuvent, plus rarement, souffrir de problèmes rénaux et ophtalmologiques.

Comment agir ?

En cas d'apparition de lésions cutanées chez votre rongeur ou lapin, il est recommandé de consulter son vétérinaire qui procédera alors à des raclages cutanés voire d'une biopsie suivis de mise en culture de poils. Cette intervention est indispensable pour l'identification du parasite incriminé et afin de cibler le traitement spécifiquement adapté au parasite isolé.

Si ce type d'affection survient et dans la mesure où vous possédez d'autres animaux, veillez à séparer les animaux atteints  des animaux sains au risque d'une inévitable contagion. Un traitement de l’environnement sera également inéluctable. Veillez également à vous protéger, ces zoonoses étant transmises à l'homme.

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook