18/11/2018   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
La reproduction des poissons

La reproduction des poissons

La reproduction des poissons répond à des règles bien particulières et strictes selon les espèces élevées. Etat des lieux pour s'y retrouver.

Les ovovivipares (Guppies, Platies)

La fécondation interne s'effectue via l’organe copulateur des mâles, le gonopode, issu de la transformation des rayons de la nageoire anale.

Ces ovovivipares portent des œufs dont l'éclosion s'opère avant ou après être issus de la mère. Les alevins sont d'ailleurs prêts à se débrouiller seuls. Si vous souhaitez assister à la naissance, vous pourrez voir un alevin sortir queue ou tête première mais également sortir en boule pour se déplier précipitamment. 

Cependant, les alevins ne sont pas protégés, représentant ainsi des proies faciles.

La semence peut être stockée par les femelles qui peuvent ainsi donner naissance, sans mâle, à plusieurs portées d’alevins.

Vous pouvez obtenir plusieurs pontes, l'espace entre deux pontes variant entre 3 et 5 semaines selon la température et l’environnement mais également selon les espèces.

L'absence de couple pour cette espèce entraîne généralement une répartition d’un mâle pour 3 ou 4 femelles.

Les vivipares (Goodéidés)

Nous avons, là aussi, une fécondation interne.

L’alevin est relié à la mère via un « cordon ombilical ».

Là encore, les alevins naissent autonomes avec les risques que cela comporte.

L’intervalle à respecter entre deux pontes est le même que précédemment.

Ici encore, L'absence de couple pour cette espèce entraîne généralement une répartition d’un mâle pour 3 ou 4 femelles.

Les ovipares (Characidés, Cyprinidés)

Dans ce cas, la fécondation est externe. Les femelles pondent les œufs très rapidement fécondés par les mâles.

Chez les ovipares, les pontes peuvent s'effectuer toutes les semaines. Plus petits pour ces espèces, les alevins sont pris en charge et nourris dès que leurs réserves sont épuisées.

Les pondeurs en eau libre : (Characidés, Cyprinidés….) Ces poissons pondent en pleine eau ou dans les touffes de plantes.

Ils libèrent alors des centaines œufs qui ne sont pas protégés laissés ainsi en pâtures à certains adultes.

Spécificité chez certains poissons de cette espèce, les œufs sont dits lucifuges (Characidés) ayant recours à l’obscurité pour leur développement.

Dans cette catégorie, certains poissons collent leurs œufs (plantes ou même vitres) et les abandonnent généralement (Corydoras, Rasbora), le Copella arnoldi collant, quant à lui, ses œufs hors de l’eau.

Là encore, s'il n'y a pas de couple, les poissons pondent à plusieurs, le rapport mâle-femelle variant selon l’espèce.

Alors, toujours tenté par l'expérience ? C'est, en effet, un fabuleux domaine et puis...la Ferme des Animaux peut vous guider avec un grand choix d'aliments et de nourritures pour poissons !

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook