25/09/2018   Animalerie en ligne   Qui suis-je ?  
La vaccination chez le furet

La vaccination chez le furet

Vous vaccinez logiquement votre chien ou votre chat. Savez-vous que votre furet peut et doit être vacciné pour prévenir l’apparition de certaines pathologies. Au même titre que vos autres petits compagnons, les rappels sont également indispensables.

Le furet doit être essentiellement protégé contre deux fléaux la rage et la maladie de Carré, celles-ci s’avérant presque systématiquement mortelles.

La rage

Un furet peut être contaminé s’il est mordu ou griffé par un autre animal atteint par cette maladie.

Votre vigilance est requise car cette pathologie entraîne alors l’apparition de changements de comportement associés à certains troubles neurologiques (paralysie progressive, accès de fureur, etc.)

Enfin, la mort de l’animal survient en général, en quelques jours.

Si la vaccination n’est, actuellement, pas obligatoire en France, elle vous sera imposée  à l’occasion de rassemblements d’animaux ou si votre furet est placé en pension par exemple.

Par ailleurs, elle sera imposée lors de déplacements à l’étranger, y compris en Europe.

La vaccination antirabique est, bien entendu, soumises à des dispositions réglementaires :

- Identification par puce électronique,

- Enregistrée sur un passeport européen délivré par votre vétérinaire validant ainsi la vaccination.

Il est à préciser qu'un délai de 3 semaines est requis pour la validation de la 1ère vaccination.

Renouvelée annuellement, la primovaccination doit intervenir dès l’âge de 3 mois.

La maladie de Carré

Très contagieuse celle-ci est due à un virus qui se transmet par contact direct avec un animal contaminé ou avec la salive ou les sécrétions de celui-ci. 

Compte tenu de ce dernier risque, le propriétaire d’un furet ou son chien, régulièrement à l’extérieur, peut ramener le virus à la maison via ses chaussures, ses vêtements ou les poils du chien.

En conséquence, un furet n’ayant jamais accès à l’extérieur doit, malgré tout, être vacciné.

Au rang des symptômes susceptibles de vous alerter, veiller à l’apparition de fièvre associée à des troubles respiratoires et cutanés. Certains troubles digestifs et nerveux, plus rares peuvent intervenir.

Malheureusement, cette maladie s’avère quasiment et systématiquement mortelle.

Si la primovaccination doit être effectuée autour de 6 à 8 semaines elle devra être suivie d’injections toutes les 4 semaines jusqu’à l’âge de 14 semaines. Veillez ensuite à réaliser annuellement les rappels.

Il vaut mieux prévenir que (ne) pas guérir !

Nota Bene : Vous pouvez observer une réaction plus générale avec apparition de fatigue et d’une légère fièvre voire même une douleur localisée. Ceci peut correspondre à une réaction post-vaccinale propre à toute vaccination. 

Il est alors conseillé de prévenir votre vétérinaire si vous constatez une de ces réactions suite à la vaccination.

Articles de la même catégorie

Qui suis-je ?

Je m'appelle Elise. je suis née le 10 janvier 1982 à Saint-Etienne dans la Loire. J'ai ouvert ce blog pour vous faire découvrir mes deux passions : les animaux et l'écriture. Qu'il soit chien, chat, rongeur, furet, poisson, oiseau, reptile, cheval, chèvre, mouton, .....vous saurez tout sans détour et avec humour :) Prêt(e) à vivre en parfaite harmonie avec votre compagnon ?

Notre Facebook